Le faire-part



Vous vous êtes mis d’accord sur la date, le lieu, l’église, la mairie, il va maintenant falloir l’annoncer à vos invités. Le faire-part peut se présenter sous la forme traditionnelle d’un carton d’invitation mais peut aussi être sous forme d’un objet ou d’un site Internet.

Le prestataire et l’envoi

Pour un modèle classique, choisissez un imprimeur spécialisé, vous en trouverez un peu partout en France, même sur Internet.

Si vous choisissez un modèle plus original, Internet est une véritable mine d’or en matière d’idées et de prix . Vous pouvez aussi passer par un professionnel, un créateur, qui vous fera ainsi un faire-part personnalisé et à l’image que vous souhaitez donner.

Il faut compter entre 2 et 3 mois à l’avance pour envoyer les faire-part afin que vos invités puissent s’organiser (hôtels, transports). Néanmoins, pour des mariages entre juillet et septembre, pensez à prévoir un peu plus de temps. Demandez une date de réponse environ un mois avant le mariage, afin de peaufiner vos listings et de pouvoir donner des chiffres à vos prestataires (traiteur, tentiste).


Le faire-part et l’invitation

Attention à ne pas les confondre : le premier annonce le mariage alors que le deuxième convie à la réception.

Il existe de nombreux modèles, le principal étant que votre faire-part soit représentatif du style que vous donnerez à votre mariage. Question format, celui-ci peut être carré, allongé, rectangulaire, sous la forme d’un ou plusieurs cartons, d’un triptyque… Accompagné du carton d’annonce du mariage, vous pouvez choisir d’y mettre une invitation au vin d’honneur et au dîner, et un autre carton pour le brunch du lendemain. N’oubliez pas d’indiquer en bas du carton d’invitation un « RSVP avant le… » afin d’avoir une estimation du nombre de convives. Ajoutez aussi dans l’enveloppe une carte avec un plan d’accès, une liste des hôtels et chambres d’hôtes voisines.

Concernant le texte du faire-part, selon la tradition, le mariage est annoncé, sur le faire-part, d’abord par les grands-parents puis par les parents des mariés. Il précise les prénoms des futurs époux, la date, l’heure et le lieu de la cérémonie civile ou/et religieuse. Si les deux familles font un faire-part commun, c'est celle de la mariée qui est inscrite en premier, sinon c’est la famille qui vous invite que vous verrez apparaître sur le premier volet. Pour le texte de l’invitation, ce sont les mères des mariés qui annoncent qu’elles recevront pour leurs enfants respectifs, après la cérémonie pour un cocktail ou un dîner. Seulement, si ce sont les mariés qui financent eux-mêmes leur mariage, ce seront leurs deux noms qui seront marqués en tant qu’hôtes de la fête !

Question papiers, les plus utilisés pour les faire-part traditionnels sont le Vélin et le Vergé. Mais tout est possible : calque, carton, papier photo… à vous de choisir.

Question couleur : vous avez un large choix ! Préférez la couleur que vous prendrez le jour de votre mariage, car le faire-part annonce souvent la couleur du jour J.


Pense-bête

N’oubliez pas de commander davantage de faire-part que d’invitations. Ne calculez pas une invitation par convive, mais bien une invitation par adresse. Pensez aussi à acheter un plus grand nombre d’enveloppes au cas où vous feriez une erreur dans l’écriture de l’adresse, ou une rature.